dimanche 15 avril 2018

DEUX TROIS PHOTOS DE L'EXPO......DE MA DI NA

...De mon ermitage au public...... c'était un pas a franchir ! 
Voici donc, ci dessous, quelques photos de l'expo "Ma di na".

Cliquer sur les photos pour les agrandir
Dans le soucis d'intéresser le plus grand nombre, (car au début, ce n'était pas gagné que je puisse exposer dans ce bourg bourguignon, tout a fait branché sur le Moyen Age)  j'ai associé à mes travaux calligraphiques. quelques unes des photos de mon voyage en Chine réalisé  il y a une douzaine d'années :  vous savez, ce "bout du monde" ou j'ai attrapé le "virus"...... douze ans déjà , le temps d'acquérir quelques petites connaissances et un peu de savoir faire calligraphique......
Ainsi, j'ai pu, dans ces deux salles, relativement petites,  créer  un "climat"  où  les personnes tout à fait étrangères à cette culture et à cet art  ont , je l'espère, put trouver des éléments plus "parlants". Pari gagné : Ils me l'ont dit......

 Les salles étant petites, j'ai du faire des choix..... mais j'ai tout de même exposé 72 oeuvres calligraphiques et photographiques.
Formats verticaux 95 x 34 cm, les plus grands cadres que j'ai trouvés
Dans les vitrines, j'ai disposé des objets comme ces quelques romans "cultes" que l'on peut acheter en France....... un dictionnaire calligraphique pour  "approcher" de façon plus concrète, les différents styles d'écritures, aux différentes époques....... d'autres objets. Les questions ont jailli ainsi, naturellement.....
Quelques romans  : Rêve dans le pavillon rouge - l'épopée des trois royaumes et le Jing ping Mei, sans oublier Lao Shi ou Mo Yan etc, etc...... pour ne citer qu'eux :  des tas de romans à lire. chez Picquier - La pleiade - You Feng - Phenix etc...... certains parfois bilingues.

Dans les vitrines,  j'ai rassemblé des outils et quelques objets : les quatre trésors du lettré, bien sûre, mais aussi des porte-pinceaux, du cinabre,  des sceaux,  des oeuvres  et autres divers papiers et supports. Ainsi l'exposition devenait plus "didactique", en quelques sortes.

Dans les vitrines........



Formats 34 x 95 cm et 70 x 50 cm - cliquer sur les photos pour les agrandir.
Si j'ai exposé une majorité de travaux personnels purement calligraphiques, et marouflés par mes soins*, j'ai également donné à voir quelques compositions graphiques de mon cru. Ce qui peut surprendre les calligraphes purs et durs mais s'explique fort bien. 
*Merci a l'amie qui m'a secondée pour les marouflages des "grands formats", car ma petite taille et celle des cadres, conditionnaient physiquement les mises en page.

jeudi 12 avril 2018

DERNIERE JOURNÉE D'EXPO : DEMAIN VENDREDI......

L'expo s'achève demain soir..... je n'entendrai plus la mélodie discordante des "croyas"(traduisez corneilles)...... perchées dans leurs nids.....face aux salles d'exposition - et qui m'ont bien "cassé" les oreilles  - avant deux mois.... date à laquelle nous exposerons nos photos, mes amis du club de Prenois  et moi même.



Je vais retrouver mon paisible ermitage ! Les pinceaux de calligraphie, les  poèmes chinois. la belle cursive du Maitre, et reprendre le cours paisible de ce long chemin de  calligraphie chinoise......
Le bilan est positif, et même si "Certains" ne se sont pas déplacés, compte tenu du lieu d'exposition situé en plaine campagne bourguignonne,  j'ai revu tout de même pas mal de personnes qui me sont chères, ainsi que d'autres qui, je pense, seront reparties avec une "nouvelle approche" de ce pays si lointain, et de son immense culture.

Chers amis, à mon humble niveau, j'espère avoir ouvert quelques "portes de curiosité"...... chacun fait son chemin. Que le votre soit riche en rencontres de toutes sortes !

lundi 2 avril 2018

QUEL BEAU CLIN D'OEIL LE CIEL M'A FAIT CE SOIR LÀ !

 C'est pendant le vernissage, vendredi, en fin de soirée, que Corinne a fait cette belle photo par la fenêtre d'une des salles où se déroule mon exposition.
Les participants étaient nombreux, et je tiens ici à les en remercier chaleureusement, car il fallait faire quand même pas mal de kilomètres, pour certains,  pour venir y participer ! Je suis très touchée de leurs amitié et de leur visite........

 Il n'est cependant pas trop tard pour venir me rencontrer..... voyez les jours d'ouverture sur le post précédent.
Je me ferai un plaisir de vous accueillir, de vous écouter  et d'échanger avec vous !
Aujourd'hui, je me repose
et je vais même m'offrir le luxe  de lacher prise et de calligraphier !
L'expo réunit des calligraphies et des photographies personnelles.

mercredi 7 mars 2018

MA DI NA S'EXPOSE EN BOURGOGNE du 30 mars au 13 avril prochains.

Chers lecteurs, le temps passe et la date d'ouverture approche. Il est donc temps de vous annoncer mon exposition prochaine en Bourgogne.

Comme j'ai vécu une dizaine d'années, ou presque, dans l'exploration passionnante de la culture chinoise, et jour après jours dans la pratique de la calligraphie,  et que ce n'est pas fini, vu l'étendue du sujet, j'ai pensé que cela méritait bien de rencontrer un public et d'en parler avec des visiteurs, qu'ils soient ou non pratiquants, ou tout simplement néophytes.

Cliquer sur l'image  pour agrandir
C'est donc à un parcours réalisé dans la simplicité, mais aussi avec enthousiasme, que je vous invite au travers de cette présentation de certaines de mes oeuvres, à partager des surprises, des émotions, voir aussi bien,  des souvenirs qui vous ont marqués, si toutefois vous avez circulé dans l'Empire du Milieu, avant le grand boom économique. 
Evidemment et pratiquement, j'ai du tout maroufler moi-même, et ce n'est pas sans risque....... mais c'est trop long à écrire ! il vaut mieux en bavarder avec ceux et celles qui ont connu ces avatars..... d'ailleurs c'est accessoire, les avatars ! ce qui compte, ce sont  la démarche, le contenu et ce qui en découle !
Et puis il y a les autres, tous ceux qui sont à mille lieues de cette pratique, voir de cette culture.... et là aussi,  je pense à eux ! qu'ils n'aient pas peur, c'est le premier pas qui compte ! On ne demande pas d'aimer, seulement de rencontrer un "monde différent..." et il y a tant de choses à découvrir !
En fait, voyager dans le temps et dans l'espace, voilà ce que je vous propose. Vous ne serez pas seuls
et peut être serez vous  "piqués" comme moi, par le virus ?
Et peut être aussi que j'apprendrai beaucoup de choses avec vous !
Le chemin de la calligraphie est long, très long mais absolument pas fastidieux.
Un conseil, si vous venez de loin, et que vous souhaitiez me croiser, l'exposition n'est pas ouverte tous les jours, aussi, 
pour les 
lundi, mercredi et jeudi, 
avertissez de votre venue par téléphone ou par mail  
 à : 

Office de Tourisme Forêts, Seine et Suzon! (références sur l'affiche)
Bien cordialement. Ma Di Na.

samedi 24 février 2018

BOIRE SON THE DANS UN GAI WAN 蓋碗


Ce matin, j’ai eu envie d’un moment de sérénité pour chasser quelques nuages que j'avais sur le coeur. J’ai donc décidé de  boire mon thé autrement... 





Si j’utilise le plus souvent la théière, car c’est bien pratique, la qualité de la dégustation est bien loin d’être la même qu’avec le gai wan (prononcer "gaïwouann") :
蓋碗
Ce matin j’ai donc pris mon gai wan en terre de Yixing. je vous assure que le résultat est tout autre..... quel arôme, quelle délicatesse !

De plus, l’objet est si joli et on le tient bien dans les mains...... (oui, il faut se servir des deux mains pour déguster)
L'intérieur du recipient et son petit couvercle.
J’ai mis tout d’abord trois feuilles de  thé vert dans le récipiant avec un peu d’eau froide, le temps que les feuilles se ré-hydratent..... pendant ce temps, mon eau pure chauffait que j’ai ensuite versée sur le mélange...... Je sais que l’on conseille de jeter la première eau infusée, et d’en remettre, surtout s’il s’agit de thé vert, mais je ne l’ai pas fait.......
Trois minutes sont passées.... puis  je l’ai dégusté ! Quel belle couleur et quel parfum aussi.
Pour ne pas avaler les feuilles, j’utilise le couvercle afin de ne réserver qu’un étroit passage au liquide.......
De gauche à droite le gaiwan en terre de Yixing - celui en porcelaine de Canton (à passoire de porcelaine amovible et celui en verre, a passoire amovible également.
Je possède aussi d’autres récipients du même type, comme celui en porcelaine en provenance de Canton, et qui ne se présente pas pareil (voir photo, la grande tasse du milieu  avec le phénix) et un autre en verre, très joli, surtout si l’on utilise des boules de thé contenant une fleur à l'intérieur...... mais sincèrement, c’est le premier qui me ravit le plus !
Si vous en avez l’occasion, essayez d’oublier de temps en temps vos problèmes et... théières, et servez vous du  gaiwan. Vous goûterez alors  un moment de paix et de silence propice à la méditation.

jeudi 15 février 2018

BONNE ET HEUREUSE ANNEE DU CHIEN !


le chien : signe du zodiaque. Escalier de la maison Wang. Photo de mon amie  F. M.
 Mes chers amis, je vous souhaite une "Bonne année du chien", puisque c'est aujourd'hui le Nouvel An Chinois. 
Comme vous pouvez le voir, ci dessus, le petit "chien-lion" du signe du zodiaque a échappé à la garde de sa mère et joue avec la perle de son père, les deux chiens lions gardiens de la grande porte d'entrée de la demeure d'un mandarin.
Ce Shar pei orne la devanture d'une boutique à Dijon. photo MSG
J'ai été personnellement amusée de constater, sur un trottoir dijonnais, qu'un chien chinois accueillait les clients. Shar pei ou Carlin ? Difficile de le dire, mais en tout cas, la couleur choisie ne laisse pas de doute sur sa nationalité !


Que tous ceux qui ont un chien, 
fassent à leurs "copains" une jolie fête !
chien de terre - époque Han - Musée Guimet.

samedi 10 février 2018

VOYAGE A "FILM CITY" AVEC MELVIL POUPAUD


Pour ceux et celles qui ont lu l'avant dernier post, je recommande la lecture de ce livre écrit avec humour par l’acteur principal du film : 
“Le Portrait interdit”.
ou
 “The lady  in the portrait” ‘version anglaise 
  Melvil Poupaud (alias Jean Denis Attiret)
                             C'est un délice d’humour !

C’est le journal, au fil des mois, du tournage vécu par cet acteur  français projeté en Chine dans un univers dont il ne connaissait ni la langue ni les us. 
                  Je vous avoue franchement 
       que j’ai éclaté de rire à plusieurs reprises  !
Alors, si vous êtes bi ou trilingues, (anglais, mandarin et français) ou simplement si vous avez aimé le film, ou encore  visité le pays, ou même rien de tout ça...... je vous engage vivement à le lire.
L’humour est partout présent : dans le texte mais aussi dans les images car ce petit “livre rouge” (remarquez la couverture - ce n’est sans doute pas un hasard)  est largement illustré. Photos du quotidien de l’acteur,notes, citations, documents divers anciens et actuels...... On ne s’ennuie pas une seconde. C’est vrai que c’est encore mieux si on a vu le film, ou voyagé en Chine, car des images reviennent en mémoire, comme par exemple, la cité interdite, si savamment reproduite dans les studios de "Film city", ou le mobilier des pièces “entièrement d’époque” ! Oui,  dans cette fiction, le décor est  meublé d’antiquités véritables.......... nous dit le comédien. Plus : les costumes sont les originaux !.....
Comment ont ils fait pour obtenir tous ces prêts ?
Imaginez le Louvre déplaçant ses merveilles sur un plateau de cinéma !
......Et puis il y a aussi une frontière que l’on ne franchit pas : celle de la scène 42. L'auteur vous explique pourquoi. J’ai aimé cet interdit : cela m’a touchée, je l’avoue - cela m’a touchée et rassurée. Ne pas mettre cette scène afin d'éviter de “ perdre  la face”, comme on dit. Je n’en dis pas plus..... ce serait “déflorer” l’ouvrage.

......Et puis, au long des pages,  il y a la Chine, si particulière, si surprenante. C’est vrai que dans un pays aussi vaste, dont l’administration tentaculaire est fragmentée, la vie au  quotidien  provoque parfois  des péripéties,  bien pires que les nôtres,  aucune comparaison n’est possible !
 A cette lumière,  parfois, la valeur de nos  jugement européens n’est pas du tout en phase...
Cet univers  fascinant est souvent  aux  antipodes de notre quotidien franchouillard ! Encore que.....

Deux questions cependant :
1 - comment le tableau est il revenu à Dôle en France. puisque J D Attiret est mort la bas ?


2- A quand la commercialisation de ce film ?
Le rayonnement du règne de Qian Long (dynastie Qing) fut aussi important pour la Chine que celui de Louis XIV, son contemporain,  le fut pour la France.

Pour ce qui est du cursus du jésuite, vous trouverez tout ce qu'il faut dans les livres et sur le net. Sachez seulement que cet homme  a peint pas moins de 200 portraits à la cour de Qian Long,et que celui ci lui a réservé de grands honneurs posthumes, n'ayant pas pu le faire de son vivant (par modestie de la part du jésuite)
Quant à Fan Bingbing, la merveilleuse actrice Chinoise, elle est tout simplement "divine"...... et je me demande si ce n'est pas suite à un de ses souhaits si la scène 42 n'a pas été tournée ? ? ? ? ? L'acteur invoque la censure...... et si c'était l'actrice qui ait mis cette censure........ cela me plairait bien !